Qu’est-ce qu’une casse thermique ?

Lorsqu’un vitrage est particulièrement exposé au soleil, il s’échauffe. L’échauffement est d’autant plus important que sa capacité de performance énergétique est élevée.

Si une partie du vitrage reste froide, des contraintes se créent entre les deux zones de température différente. Dans le cas où ces contraintes dépassent la capacité de déformation du verre, il se rompt. C’est ce que l’on appelle une casse thermique.

Cette casse est facilement identifiable, car elle est toujours perpendiculaire au bord du verre.

Casse thermique vitrage isolant
Casse thermique d’un verre

 

Responsabilité et casse thermique

Le poseur du vitrage doit informer le propriétaire du bâtiment du risque de casse thermique. Le professionnel doit prévoir des mesures adaptées au risque de casse thermique, pour le limiter.

Dans le cas d’une installation ultérieure d’éléments proche du vitrage le risque de casse thermique ne peut pas être évalué au moment de la préconisation du vitrage.

Il ne faut pas que l’utilisateur du local installe d’objet (massif, sombre ou émetteur de chaleur ou de froid) juste derrière le verre.

Par exemple : il faut éviter d’installer un bureau, un canapé ou des affiches juste derrière une vitrine. Il ne faut pas non plus y accoler une source de chaleur (radiateur, climatisation, parasol chauffant, four, …), ou des stores / rideaux foncés.

De plus lors de l’aménagement de la construction, il faut prévoir des distances minimales entre la baie vitrée et les éléments d’aménagement..

Comment réduire le risque de casse thermique ?

La norme NF DTU 39 P3, décrit comment prendre en compte tous les facteurs intervenant dans la pose d’un vitrage isolant pour déterminer le risque de casse et le diminuer. Nous allons synthétiser ces informations.

Il est possible de réduire le risque de casse thermique en façonnant le verre, notamment en réalisant des joints plats industriel (JPI) sur les verres avant montage en isolant ou en feuillure.

Une autre solution consiste à utiliser des verres trempés. Ce qui permet de supprimer le risque de casse thermique.

Exemple de casse thermique

Casse thermique d'un vitrage isolant
Casse thermique d’un vitrage isolant
Casse thermique d'un vitrage isolant détail
Casse thermique d’un vitrage isolant

La casse thermique de ce vitrage a été déclenchée par plusieurs facteurs :

– Présence d’une poutre juste derrière le vitrage isolant

– Façade exposée sud-ouest => très ensoleillée

Vitrage isolant avec couche (verre faiblement émissif)

– Châssis sombre

La FFPV a également rédigé une fiche au sujet des casses thermiques : Casse thermique

Voici également quelques exemples de casse thermique flagrants :

Casse thermique 2

Casse thermique 3

Casse thermique 4

Casse_thermique