Le verre trempé

Un verre trempé est réalisé en portant à haute température (plusieurs centaines de degré) et refroidissant très rapidement un verre. Le verre acquière alors ses propriétés de verre trempé.

La trempe du verre est un processus de transformation du verre qui lui confère une meilleure résistance aux chocs thermiques et mécaniques. Il est particulièrement préconisé dans le cas de forte exposition à la chaleur des vitrages isolants.

Si un verre trempé se casse, ses morceaux sont petits et relativement peu coupants. C’est pourquoi il est utilisé pour la réalisation de parois de douche ou de tables en verre.

Verre trempé
Verre trempé cassé

 Verre trempé HST (Heat-Soak-Test)

Le traitement HST est un test ayant pour but de faire éclater le verre dans un four à haute température dans le cas où celui-ci contiendrait des inclusions de sulfure de nickel.

En effet ces inclusions peuvent être responsables de casses spontanées des vitrages après la pose. Le test élimine donc les vitrages défectueux.

Ce traitement est réalisé selon la norme EN 14179

Les grandes règles du verre trempé

Le verre doit être trempé selon la norme EN NF 12150.

Un verre trempé est toujours façonné avant la trempe à minima avec des Arêtes Abattues, pour supprimer les départs de casse, ou avec des JPI ou des JPP si la tranche est apparente (verres de décoration, VEC, portes, etc…).

Si un verre est fixé mécaniquement, il doit être trempé. Les fixations mécaniques vont être apposées par des pinces, des trous ou des encoches.

Le verre trempé permet de mieux résister aux flexions et contraintes de surface.

verre trempé

verre trempé

verre trempé

La réalisation de ces façonnages nécessite le respect de certaines règles décrites ci-dessous.

Le non-respect des règles entraîne une fragilisation du verre trempé pouvant conduire à son éclatement pendant ou après la trempe.

Façonnage d’encoches

encoche trempe 2

Les encoches sont des trous rectangulaires ou carrés comme le montre le dessin ci-contre.

Avec :

e : épaisseur du verre trempé

Si e = 6 mm      L ≤ A/4   et  l ≤ B/4

Si e ≥ 8 mm     L ≤ A/3   et  l ≤ B/3

Par exemple :

Pour un verre trempé de 6 mm d’épaisseur et de dimension 1000 mm (A) par 800 mm (B) l’encoche ne pourra pas être de plus de 250 (L) par 200(l). Si l’encoche fait 100 mm x 100 mm alors elle ne pourra pas se situer à moins de 50 mm du bord du verre trempé.

 Façonnage de trous

Dans le cas de trous de diamètre inférieur ou égal à 40 mm :

trou trempe 2

Avec  :

e : épaisseur du verre trempé

Ø : diamètre du trou

 Ø ≥ e

A ≥ 2e

≥ 2e

C ≥ 6e

Dans le cas de trous de diamètre supérieur à 40 mm :

trou trempe

  Avec  :

e : épaisseur du verre trempé

Ø : diamètre du trou

 Ø ≥ e

A ≥ 0,5 x Ø

C ≥ 6 e et  C ≥ Ø

 Si e ≤  6 mm  L ≥ 4 Ø

Si e > 6 mm alors  L ≥ 3 Ø

Vous pouvez retrouver l’intégralité des règles de trempe dans le document de la FFPV Règles trempés.

Pour plus de renseignements et pour la réalisation de vos projets, adressez-vous à l’un de nos commerciaux sur www.vit.fr

 L’équipe du Blog VIT